25/12/2011

Lettre ouverte à un malade souffrant d'un T.O.C. hallucinatoire!

Mon petit,

J'ai longtemps hésité avant de te révéler l'origine exacte de ta naissance mais, étant sans hoir direct, je me décide à te faire part de ce lourd secret qui m'encombre depuis près de 45 ans. Et, oui! valeureux bucheron assidu, tronçonneur patenté et reine des abeilles, tu es bien un Grétry de Vantour, issu de l'union morganatique que j'eu , jadis, avec ta mère  après un coït vigoureux mais fort bref, dénué de sentiments, à l'ssue d'une fête bien arrosée au village de Strée. Je te passe les détails de cette brève étreinte, déplorant mon écart éclaboussant mes quartiers de noblesse? Je viens au fait, connaissant ton appétit sordide, quasiment maladif pour les espèces sonnantes et trébuchantes. Bien que tu ne le méritasses point car tu ne satisfais pas, par ton manque de culture générale, artistique et littéraire, ta froideur émotive et ta sensibilité digne de l'urus ou du bovidé le plus élémentaire, aux souhaits  que j'espérais de toi, infime provenance de mes couilles gothiques et nobiliaires.

Ton acharnement borné mais efficace dans moult besogneuses activités ancilaires  les plus stupides  et le fait que tu n'es pas intéressé par le football et autres billevesées prolétariennes, m'incitent malgré tout à te laisser , à ma mort, une partie de ma fortune ou du moins ce qu'il en reste. J'aurais cependant péféré qu'elle soit partagée entre ton frère, qui a plus le sens de la vie ou ta soeur, pour d'autres raisons. Mais tous les deux n'étant pas de mon sang, mais celui d'un géniteur miné par le diabète, je ne puis faire hélas , autrement. En effet, étant au courant de ton essai d'arnaque à l'assurance, il y a quelque temps, quelle joie suave , pour moi, de savoir qu'en dépit de ton éducation dans les écuries d'Augias, la truculence de mon sang généreux qui coule dans tes artères a coquinement émoustillé, pour une fois, tes cuistres cellules cérébrales, impétueux plasma, instigateur héréditaires des plus grandes escroqueries. Au diable, aussi, tes fourberies minables de poussse-mégot lamentable et de fesse-mathieu local!Sur les traces des plus retors des de Vantour, il te reste , cependant un grand chemin à parcourir! Persévère, fils, relis tes classiques, Mac Beth, Maldoror et consors et prends en de la graine. bien que déjà, depuis bien logtemps, chattemite thuriféraire et encenseur visqueux, sois plus véreux encore , pourceau jusqu'à la limite, instance vérolerie, quintescence viscérale d'humeurs putrides. Cependant une photo de toi qui m'a été transmise me laisse à penser que tu as de moi une vaste intelligence  mais calculatrice et limitée malheureusement aux vils profits d'expansions terriennes et apicoles. L'analyse de ce visage brachycéphalique, affublé d'une sempiternelle et stupide moustache, démontrant par là, l'absence totale de fantaisie, m'a stupéfié et peut-être  même, le spasme d'un moment, attristé, mais nul n'est parfait. Qu'il te suffise pour t'en convaincre de regarder dans un miroir l'horreur des stigmates chomosomiques  et maternels qui altèrent ton visage ingrat qui ne s'améliorera certes  pas avec le temps. Avant de devenir  cacochyme et valétudinaire, fais-toi une beauté, je te conseille, paternellement, un sérieux ravalement de façade. J'espère  que malgré ce faciès déplorable, tu as de moi une paire de génitoires palpitants et impétueux qui compenseront l'éléphantisme odieux et grotesque qui affublent, si injustement tes membres postérieurs , t'obligeant fastidieusement à garder ton pantalon quand et c'est excessivement rare, tu limes, parfois,  à la sauvette ton épouse bien placide,aux courtes pattes et au fessier callipygesque  et que je plains bien sincèrement !

Tu n'auras cependant pas l'occasion de pisser sur ma tombe, comme tu as eu l'outrecuidance de le proclamer à sons de trompes à tous les carrefours!! Un dernier conseil, celui du bourlingueur,n'ayant qu'une seule vie, abandonne vite ta raclette de nettoyage et profite enfin ,stakanoviste insensé , des moult joies et plaisirs sensuels de la vie et rase enfin cette moustache, qui en dehors de Jean Rochefort qui la porte comme un seigneur, me rapelle , chez toi, un Pinochet, un Sadam ou un furher d'opérette!Applique la philosophie des 3 B et carpe diem ad decrepitam aetatem!

Ton géniteur, bien malgré lui!! 

18:54 Écrit par Serge Golifman | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Je suis très heureux très heureux à découvrir cette page.
Je voulais à vous remercier pour votre pour ceux time juste pour cette fantastique lire! J'ai vraiment apprécié vraiment aimé chaque peu il et I ont également vous signet à consulter nouveau stuff dans votre site web .

Écrit par : Duncan | 10/07/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Je vous remercie pour votre aimable commentaire et j'en suis fort aise.
Bien cordialement,
Vicomte Kouyakov

Écrit par : Serge Golifman | 10/07/2013

Répondre à ce commentaire

Intéressante remise à jour!

Écrit par : Vicomte Kouyakov | 16/09/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.